Historique du judo

Le judo, qui signifie littéralement voie de la souplesse, a été fondé par Jigoro Kano en 1882. C’est un sport de combat, un art martial, qui vise à maîtriser son adversaire et non pas le blesser. Jigoro Kano pratiquait le jujutsu (aussi connu sous le nom de ju-jitsu ou jiu-jitsu) depuis de nombreuses années. Selon la légende, les principes du judo sont nés dans son esprit suite à l’observation d’un phénomène naturel hivernal. Il aurait été inspiré du spectacle des branches de cerisiers qui cassaient sous le poids de la neige alors que les roseaux, eux, pliaient (souplesse), laissant ainsi glisser la neige.

La vérité est toutefois moins romanesque. Jigoro Kano était insatisfait de l’enseignement reçu au jujutsu. Il ne le trouvait pas adapté à l’époque moderne. S’inspirant de différentes techniques de gymnastique occidentale, il décida de mettre de coté les mouvements dangereux du jujutsu pour perfectionner ceux restant et donner à cette nouvelle discipline une vocation plus éducative que guerrière. C’est ainsi que le judo, nouvel art martial est né!

927_Jigoro Kano
Jigoro Kano
fondateur du judo

En 1882, Maître Kano ne se doutait sûrement pas que le judo deviendrait éventuellement une discipline olympique. Il a été en démonstration à Tokyo en 1962 et devint une discipline officielle à Munich en 1972. Aujourd’hui, le judo est pratiqué partout dans le monde. Il est le 3ème art martial en importance avec plus de 16 millions de pratiquants.

Historique du Club de judo Torii

Le Club de judo Torii, autrefois Club Judo Anjou, est un organisme sans but lucratif qui existe depuis 1983, soit plus de 30 ans. Le directeur technique actuel du Club est Réjean Lavoie. En mai 2012, le Club comptait plus de 450 judokas, des poussins de 5 ans jusqu’aux vétérans de plus de 50 ans. Plusieurs ceintures noires s’entraînent régulièrement au Club de judo Torii.

Le changement de nom fût suggéré et choisi par Réjean Lavoie. Puisque le Club a des activités au sein d’écoles et que des clubs satellites se développent dans les régions avoisinantes, le nom « Club Judo Anjou » n’était plus approprié.

Le mot Torii a une signification très importante au sein de la langue japonaise. Il s’agit d’un portail qui fait le lien entre les mondes physique et spirituel; deux dimensions sur lesquelles travaille le judo. Le Club de judo Torii prend son envol et a pour mission de développer et faire connaître le judo au plus grand nombre de personnes possible.